La Moselle à hauteur de Charmes **

Située à la limite nord du département des Vosges, Charmes est une petite ville traversée par la plus sauvage des rivières lorraines : la Moselle.

 

1 - Les plans d'eau de Chamagne (rive droite de la Moselle) sont d'anciennes gravières recolonisées par la végétation (saules et phragmites esentiellement). Ils abritent de nombreux passereaux nicheurs comme le rossignol philomèle, le bruant des roseaux et parfois les rares rémiz penduline et hypolaïs ictérine. Le "plan d'eau" situé à l'entrée de Charmes près du terrain de moto-cross est certainement le plus intéressant car ses nombreuses mares attirent quelques limicoles de passage en été. Les gravières côté Socourt sont plus récentes et présentent moins d'intérêt sauf pour le stationnement des anatidés en hiver et surtout pour la migration des guifettes noires début mai. Les oiseaux d'eau (colvert, foulque, grèbe huppé, milouin, morillon) sont bien représentés en hiver sur les gravières les plus importantes. L'hypolaïs polyglotte et le balbuzard pêcheur sont réguliers alors que l'aigrette garzette, le butor étoilé et le harle piette en sont les visiteurs les plus rares.
La Moselle attire également de très nombreux migrateurs (balbuzard, sterne pierregarin) et des nicheurs comme le milan noir, le faucon hobereau et le petit gravelot.

2 - Les plans d'eau situé en amont de Charmes sont moins intéressants pour les oiseaux car surfréquentés par les pêcheurs. La Moselle est nettement plus attractive au niveau et en amont du barrage. Vous pourrez y faire de belles observations de bergeronnette des ruiseaux, de martin pêcheur (toute l'année), de chevaliers guignette et culblanc (en migration) et même de cincle plongeur (en hiver). Le très discret castor d'Europe fréquente assidûment les berges et y laisse de nombreuses traces.

3 - La vaste forêt de Charmes est largement composée de feuillus et notamment de vieux chênes qui en font un des hauts lieux pour l'observation du gobemouche à collier en Lorraine ( de fin avril à mi-juin). Les 6 pics (dont le pic mar, le pic cendré et le pic noir) y sont également présents ainsi que l'autour des palombes et la bondrée apivore. Le cerf élaphe et le chat forestier sont parfois observés en lisière.

 


accueil