Les plans d'eau de Richardménil (54) *

Situé au sud de l'agglomération de Nancy, les plans d'eau de Richardménil, situés en bordure de la Moselle, servent de réservoirs d'eau potable pour la métropôle lorraine, ce qui explique que la pêche y soit (dans les textes) interdite. Ce site n'est guère intéressant qu'en périodes migratoires et en hiver où la proximité des oiseaux permet de réaliser de superbes observations de la majorité des oiseaux d'eau visibles en Lorraine. Ce site a pour particularité d'être un des derniers plans d'eau à geler en hiver. L'accès se fait à deux endroits : à la sortie de Richarménil direction Messein en prenant la D115 ou en tournant à droite à la sortie sud de la commune en laissant sa voiture au pied du pont qui franchit le canal. Le tour des étangs ne peut se faire qu'à pied.

1 - Le plan d'eau central est le plus grand et celui qui héberge un ilôt fort apprécié des oiseaux d'eau qui s'y agglutinent durant la journée. Les grands cormorans viennent s'y reposer par groupes dépassant parfois la centaine et plusieurs hérons cendrés somnolent autour de l'île. Les canards plongeurs (milouins, morillons, garrots) sont les plus nombreux après, bien entendu, les inévitables canards colverts. Plusieurs dizaines des grèbes huppés hivernent également sur le site.

2 - Le plan d'eau situé plus en aval dans le sens de la Moselle est moins intéressant mais est plus souvent fréquenté par les harles bièvre et piette ainsi que par les plongeons arctique et catmarin.

3 - La friche situé en amont est intéressante pour les passereaux comme le pipit farlouse, le bruant des roseaux et la linotte mélodieuse. Le pipit rousseline et le bruant des neiges y ont déjà été notés.


accueil